Avec Kokopelli,
le Semeur de Vie,
adoptez une semence !

« La Terre a reçu l'étreinte du Soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. »

Vision des Sioux

Association Kokopelli, propose à ses adhérents de choisir une espèce potagère (tomates, laitue, chou), de parrainer une variété (tomate, «Black Zebra»…, laitue «Saint-Antoine», chou «de Noël ardoisé»…) et d'en reproduire les semences dans leurs jardins.

Des milliers de variétés de tomates, de piments, de courges, de laitues, de choux sont en quête d'un «refuge» régénérateur.

Les semences initiales sont certifiées Agriculture Biologique et par Nature et Progrès. La gamme «collection» rassemble des centaines de variétés très peu cultivées, très peu connues et parfois même en voie d'extinction.

Destination de vos graines

En 2001 et 2002, 150 000 sachets de semences bios ont été distribués gratuitement dans des communautés villageoises des pays pauvres. Les adhérents-parrains envoient des semences produites dans leurs jardins familiaux. En 2002, ces semences ont été données au Sénégal, au Maroc, en Afghanistan et au Brésil. En 2003, grâce aux
adhérents-parrains, ce sont des centaines de milliers de petites graines qui sont acheminées vers le Pérou, le Guatemala, la Colombie, l'Équateur, le Con-go, le Burkina Faso, la Namibie, le Brésil, le Niger, la Mauritanie, l'Inde, Madagascar, les Tibétains...

L'Association Kokopelli lance un appel urgent à toutes les bonnes volontés pour produire des semences, dans les jardins familiaux, au bénéfice de l'Afrique et autres pays pauvres, sur tous les continents.

Un livre ravissant

Kokopelli a édité un livre superbe, «Les Semences de Kokopelli», de Dominique Guillet présente une collection planétaire de 2500 variétés potagères, condimentaires et à grain, classée par familles, espèces et variétés. D'innombrables photos, toutes magnifiques, montrent des variétés jamais vues en France qui raviront les yeux du lecteur. On apprend tout sur leur histoire, sur l'aspect nutritif et sur la façon de jardiner ces variétés.

Dans ce livre, il y a aussi des informations très intéressantes :

Mains basses sur les semences

En p. 5 : «Les mouvements écologiques en Inde viennent juste d'empêcher un contrat de partenariat entre l'Université Agricole Indira Gandhi de Raipur et le géant Syngenta, seconde multinationales de la semence. Cet accord aurait permis à Syngenta de faire main basse sur 19000 anciennes variétés de riz, une collection élaborée par le Professeur Richharia, dans les années 70.»

«… les semences d'anciennes variétés sont interdites à la vente et sont confisquées par les multinationales. Tout cela pour la protection du consommateur.

Pendant ce temps, les OGMs envahissent subrepticement l'alimentation et l'agriculture, et certains veilleurs comparent ce processus à un “génocide”, à une épuration ethnique d'autres espèces et variétés.»

La biodiversité en péril

«… des cohortes de scientifiques et agronomes clament haut et fort que le soja est strictement autogame, … ce qui veut dire que diverses variétés de soja ne s'hybrident pas dans le champ et qu'il n'y a donc aucun risque de contamination de variétés non OGM par les variétés OGM. Et les écologistes de soupirer de soulagement : cela fait toujours un dossier de moins à gérer.

Hélas, en allant nous promener sur Internet, nous découvrons avec stupéfaction que le soja n'est pas aussi autogame que cela et qu'il aurait même tendance à “conter fleurette”. Dans certaines régions des USA, les apiculteurs feraient même du miel de soja ! De 1930 à 1970, les agronomes US et Russes cherchaient à développer des hydrides F1 de soja “bon marché “ en utilisant les abeilles comme vecteurs de pollinisations croisées. “

En p. 6 : «L'agriculture occidentale moderne est une agriculture de mort : elle brûle les sols, pollue les nappes phréatiques, éradique la biodiversité, engendre des semences stériles ou dégénérées, détruit le corps de l'homme et sème le chaos social dans les pays pauvres.»

Jardiner utile

«Un jardin sans semences, c'est un peu comme une communauté humaine sans enfants. Nous souhaitons que cet ouvrage puisse vous aider à permettre aux semences de se manifester en votre jardin.»

Nous ne dévoilerons rien de plus de ce précieux livre que les amoureux de la nature et de la vie dévoreront sans retenue.

Association Kokopelli
Oasis
131 imp. des Palmiers 30100 Alès
04 66 30 64 91/00 55. Fax 61 21
kokopelli.semences@wanadoo.fr

Paroles Indiennes

Voyez, mes Frères, le printemps est venu;
la Terre a reçu l'étreinte du Soleil

et nous verrons bientôt les fruits de cet amour.

Chaque graine s'éveille et de même chaque animal prend vie.

C'est à ce mystérieux pouvoir que nous devons aussi notre existence;

c'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux,

le même droit qu'à nous d'habiter cette terre.

Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant à faire à une autre race,

petite et faible quand nos pères l'ont rencontrée pour la première fois

mais aujourd'hui grande et arrogante.

Assez étrangement, ils ont dans l'idée de cultiver le sol

et l'amour de posséder est chez eux une maladie.

Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres.

Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent.

Ils revendiquent notre mère à tous, la Terre, pour leur propre usage

et se barricadent contre leurs voisins.

Ils la défigurent avec leurs constructions et leurs ordures.

Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue

qui sort de son lit et détruit tout sur son passage.

Nous ne pouvons vivre côte à côte.

Paroles de Sitting Bull , chef Sioux Hunkpapa,1875.